Institut Français d’Analyse de
Groupe et de Psychodrame

12 rue Emile Deutsch de la Meurthe
75014 PARIS

Tél. 01 45 88 23 22
Fax 01 45 89 32 42

Nous contacter

 

" Organisme de DPC habilité à dispenser des programmes de DPC "

Cycle I : formation des psychodramatistes

Sensibilisation à l’analyse de groupe et au psychodrame
(première approche)

Voir le texte de référence dans la rubrique Accueil et orientation « Sensibilisation à l’analyse de groupe au psychodrame ».

L’expérience d’un séminaire de sensibilisation est préalable à tout engagement dans un cycle de longue durée.

La participation à un groupe d’analyse de groupe et de psychodrame est ensuite envisagée au cours d’un entretien avec un analyste de l’Institut Français d’Analyse de Groupe et de Psychodrame.

Analyse de groupe et psychodrame (formation personnelle)

Ces groupes réunissent les mêmes participants durant dix week-ends sur deux ans (160 heures) et sont destinés à ceux qui souhaitent s’engager dans une démarche d’analyse en groupe.
À terme, un entretien est proposé afin d’évaluer le travail effectué et envisager une suite éventuelle :
– soit la reprise de deux années d’analyse de groupe et de psychodrame,
– soit la poursuite du cursus par l’entrée dans un groupe de formation au psychodrame.

L’analyse de groupe et le psychodrame sont des techniques propres à favoriser les processus de changement personnel. Les formations inconscientes, sédiments de l’histoire de chacun, sont mobilisées dans la situation de groupe analytique qui en ouvre l’accès à la conscience dans les relations intersubjectives. Dans l’expérience vécue du groupe, de nouvelles modalités de liens émergent qui participent à de nouvelles constructions psychiques.

À ceux qui ont déjà effectué une psychanalyse ou une thérapie analytique, la situation de groupe permet d’autres modes d’investigation où le travail psychique est paradoxalement stimulé par les mécanismes défensifs à l’œuvre dans les relations à autrui et où les résistances sont différemment mises en évidence et analysées.

Pour ceux qui s’engagent pour la première fois dans une démarche d’analyse, que celle-ci soit nécessitée ou non par une activité professionnelle, les interrogations liées aux difficultés rencontrées dans les groupes sociaux, professionnels et familiaux, trouvent ici une possibilité de traitement et l’ouverture à d’autres formes de connaissance de soi. Les résonances aux paroles, aux émotions, aux sentiments, exprimés et partagés dans le groupe stimulent en chacun des activités psychiques de représentation et de mentalisation de ses difficultés existentielles par le biais des identifications selon les modalités les plus variées.

Les jeux psychodramatiques introduisent dans les échanges verbaux une autre scène où la parole n’est plus seulement un dire, mais une action. Cette action dramatisée, mixte de réalité et de fiction, a une fonction de figuration dans le groupe et permet une relance des associations.

L’analyse de groupe et le psychodrame s’adressent à toute personne qui ressent le besoin de comprendre ses modes de fonctionnement et de les modifier, notamment dans ses relations à autrui, quelle que soit sa situation personnelle, sociale ou professionnelle.

Ce travail ne peut se concevoir que dans un cadre rigoureux concernant le déroulement des séances, avec pour repères les règles d’assiduité, de confidentialité et d’abstinence dont les analystes de groupe sont les garants.

Chaque membre du groupe prend l’engagement d’être présent aux dix séminaires durant les deux années de vie de ce groupe invariant dans sa composition. Le temps intermédiaire entre les séminaires peut paraître long. Il permet néanmoins un travail indispensable de réflexion et d’élaboration.

La participation à ce groupe, n’est possible qu’après avoir fait une expérience de courte durée d’un ou deux week-ends isolés (séminaires de sensibilisation) et avoir rencontré un analyste de l’Institut Français d’Analyse de Groupe et de Psychodrame, pour un entretien d’orientation. Ces préalables sont nécessaires à chaque candidat pour confirmer ou infirmer son souhait de participation.

Cette expérience de deux ans d’analyse de groupe et de psychodrame peut constituer une fin en soi ou être le premier temps de la formation de psychodramatiste et d’analyste de groupe.

Si ce groupe s’inscrit dans un cursus de formation, il n’est pas pour autant didactique. Il est, avant tout, un espace analytique où les participants sont invités à comprendre leurs modes de communication, leurs modes de fonctionnement et de relation à autrui.

À terme, selon l’avancement du travail d’analyse effectué, un entretien permet d’évaluer avec chacun l’opportunité de poursuivre ou non, en s’engageant dans un autre groupe d’analyse de groupe, ou dans un groupe de formation au psychodrame.

Formation au psychodrame

Le groupe réunit les mêmes participants durant dix week-ends sur deux ans (160 heures).
La formation comporte un apport théorico-clinique sous forme de conférences débats au cours d’une journée.
Ce second groupe ainsi que le précédent, « Analyse de groupe et psychodrame », permettent d’envisager la participation à la conduite de groupes de psychodrame en institution.

La pratique du psychodrame en groupe – qu’il s’agisse de groupes thérapeutiques ou de formation, de dispositifs de groupe de psychodrame ou d’analyse de groupe avec psychodrame – ne se conçoit pas sans une formation spécifique.

Diriger un jeu psychodramatique, tenir une place d’ego auxiliaire, intervenir dans un jeu comme double, etc., tout en ayant présent à l’esprit la dynamique groupale dans laquelle le thème du jeu a émergé, nécessite en effet à la fois des connaissances techniques et une disposition d’esprit propre à l’analyse.

Cette alliance de la technique et de l’aptitude à analyser est mise en situation dans le groupe de formation au psychodrame, où le parti pris est celui de l’expérience vécue des différents rôles que requiert le jeu psychodramatique. Pour le candidat à la formation, il ne s’agit pas d’un apprentissage pur et simple, mais d’une mise à l’épreuve de ses propres représentations du psychodrame, en lien avec son écoute du thème en cours de développement, avec ses résonances et avec son implication dans le jeu des transferts et contre transferts.

L’activité d’analyse de groupe se poursuit, intimement mêlée à celle plus didactique d’apprentissage du psychodrame. Cette centration de l’analyse liée aux rôles pris dans le déroulement des jeux, y compris celui de meneur de jeu, différencie ce groupe du « groupe d’analyse de groupe » qui l’a précédé. Mais il y a continuité d’attitude, le fondement essentiel de ce travail étant la règle de libre association, même s’il s’agit à un moment donné, de passer explicitement de la position de « patient » à celle de « thérapeute » dans le groupe.

Les interrogations du psychodramatiste en formation sont nombreuses : jouer, doubler, interpréter, pourquoi, quand, comment ? Elles se condensent en une question centrale : comment par la mise en scène d’une problématique, déjouer les résistances du protagoniste et, les mettant ainsi en lumière, lui permettre de prendre la mesure de la mobilisation psychique dont il est le théâtre ? La dimension fictive du jeu introduit un décalage avec le récit de la situation représentée ; sa dimension de réalité dans les relations intersubjectives ouvre à l’interrogation critique.

Le psychodramatiste est sollicité dans ses capacités à rêver et à créer les conditions de possibilité d’une meilleure figuration de la problématique en cours de développement. Sa richesse associative personnelle nourrit son aptitude à imaginer le jeu et les interventions qu’il y proposera. Dans la réalité du groupe, cette capacité s’exerce par l’écoute dynamique de l’« autre » pourrait-on dire, écoute qui lui permet d’intervenir. L’expérience proposée est donc de s’exercer à être en position de thérapeute tout en laissant émerger ses propres associations à l’écoute de la personne qui est en psychodrame.

On comprend que la formation au psychodrame de groupe soit fondée sur la continuité de l’activité associative ; celle-ci est en effet sans cesse sollicitée et son acquisition constitue une indication de possibilité du passage de l’analyse de groupe au psychodrame.

La participation à ce groupe est ouverte à ceux qui ont préalablement fait l’expérience du groupe d’analyse de groupe et de psychodrame d’une durée de deux ans. Cette expérience est nécessaire pour que le candidat soit suffisamment préparé à l’expression de ses associations et, par ailleurs, suffisamment libre dans son écoute de l’autre, des autres, et de lui-même au sein du groupe.

Un entretien d’évaluation et d’orientation est proposé pour apprécier le moment et l’opportunité de s’engager dans cette formation.